Dans sa communication du vendredi 27 mai 2022, Chérubin Okende a éventré le boa. Il a démontré comment les syndicalistes se trompent de cible en se laissant inconsciemment manipuler pour accuser le ministre qui, du reste, se bat pour les intérêts de la Régie des voies aériennes.

Le minitre de Transports a fait voir à la délégation syndicale, en présence du DG Shungu, qu’il a fait tout ce qui était en son pouvoir pour associer la RVA à la démarche parlementaire sur la modification de la loi sur l’Aviation civile (initiative du député national André Claudel Lubaya), mais le DG de la RVA n’a pas répondu à l’invitation du ministre à l’Assemblée nationale.

Ayant fait le rappel des troupes, le ministre a ordonné qu’il soit donné au DG de la RVA tous les dossiers liés à cette proposition de loi afin que les experts de la Régie apportent leurs avis à la commission ATI-NTIC de l’Assemblée nationale où la proposition de loi a été envoyée pour examen approfondi avant son adoption. Mais aucun expert ne s’est joint jusqu’à présent à la commission…

Après l’adresse du ministre, la délégation syndicale, très fâchée contre la Direction générale après les révélations du ministre, a présenté ses excuses à Chérubin Okende qui a été gratuitement insulté.

Les dossiers relatifs à l’IDF et à certaines prérogatives de la RVA, en dehors de la proposition de loi Lubaya… ont aussi été abordés.

AMM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.