Dans un communiqué rendu public jeudi 02 juin, l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo (Arptc) a exprimé son regret suite au “mensonge” publié par la Fédération des entreprises du Congo, (FEC), selon lequel le gouvernement et l’Arptc s’apprêteraient à instaurer de nouvelles taxes dans le secteur des télécommunications.

“L’Arptc dément avec force les allégations fausses et mensongères publiées par la FEC. Ni le gouvernement ni l’Arptc ne prévoit de nouvelles taxes à charge de nos concitoyens “, peut-on lire dans ce communiqué. Et d’ajouter, ” au contraire, la législation applicable protège nos concitoyens contre les éventuelles augmentations tarifaires arbitraires et abusives des opérateurs “.

Les opérateurs qui souhaitent revoir leurs tarifs doivent d’abord solliciter l’accord de l’Arptc, poursuit le même communiqué, conformément à l’article 164 de la loi Numéro 20/ 017 du 25 novembre 2020 relative aux PTN-TIC.

L’Arptc regrette de voir la FEC mener une campagne de désinformation en ces temps difficiles en tentant de faire prévaloir l’intérêt des multinationales sur les biens du peuple congolais.

L’Arptc met en garde tout opérateur des télécommunications qui tenterait illégalement d’augmenter ces prix quels que soient les motifs ou de propager de fausses informations avec l’intention de nuire aux intérêts de l’Etat. Il sera sévèrement sanctionné conformément à la législation en vigueur, précise l’Arptc.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.