Convoqué à la Cour de cassation, l’ex premier ministre Augustin Matata Ponyo ne répondra pas personnellement à cet appel.

Poursuivant ses soins médicaux aux États-Unis d’Amérique où il séjourne, il sera représenté par ses avocats, avec en tête, le professeur Nyabirungu.

L’éminent professeur de droit pénal à l’Université de Kinshasa (Unikin) va tenter de démontrer, comme devant la Cour Constitutionnelle, l’incompétence de la Cour de cassation dans le dossier judiciaire de l’homme à la cravate rouge.

Incriminé dans un rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) sur le détournement des fonds destinés au projet du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo, Matata ne fera pas le déplacement de Kinshasa. Dans son entourage, on dénonce un procès politique dans le seul but de l’exclure de la course à la présidentielle qui pointe à l’horizon.

Matata Ponyo a recement été investi, par sa formation politique, candidat à la l’élection présidentielle de 2023.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.