Pour la comparution au fond de François Beya, ses avocats ont déposé la liste des témoins et exigent leur présence physique dans ce procès.

Il s’agit de l’administrateur général de l’Agence nationale des renseignements, Mbelu, du directeur général de la Direction générale de migration (DGM), Kashatwale.

La présence de trois officiers de la police, notamment les généraux Kasongo, Bisengimana et Kanyama a également été également validée par la Haute cour.

L’audience de ce vendredi 1er juillet s’est déroulée a huit clos, en dépit du fait que le principal prévenu, Francois Beya, insiste sur la diffusion publique de son procès.

Accusé de complot contre le chef de l’Etat, Francois Beya a été détenu à l’ANR pendant plus de 50 jours.
Ses avocats dénoncent un acharnement contre lui.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.