Le président de la République Félix Tshisekedi a lancé officiellement les appels d’offres de 27 blocs pétroliers et 3 blocs gaziers ce jeudi 28 juillet.

les appels d'offres pour l'exploration et exploitation de 27 blocs pétroliers et gaziers en rdc5

Dans son speech, le chef de l’Etat a rappelé la nécessité d’exploiter ces ressources naturelles qui demeurent jusqu’à présent inexploitées à hauteur de 85%.

“En effet, il nous revient de rappeler que l’exploitation pétrolière, démarrée dans notre pays en 1974 en offshore, et en 1983 en onshore au bassin côtier du littoral atlantique, donne aujourd’hui une production modeste à environ 23 000 barils par jour, alors que 85% du potentiel hydrocarbure du pays reste inexploré et inexploité”, a-t-il fait savoir.

les appels d'offres pour l'exploration et exploitation de 27 blocs pétroliers et gaziers en rdc4

Revenant sur les préoccupations environnementales que suscite ce méga projet, le Président de la République se veut rassurant vis-à-vis de différents partenaires nationaux et internationaux sur le respect des engagements pris en matière de la protection de l’environnement.

les appels d'offres pour l'exploration et exploitation de 27 blocs pétroliers et gaziers en rdc

“J’attends rappeler ici que ces appels d’offres, de même que cette volonté exprimée d’exploiter ces ressources, ne constituent en aucun cas un reniement des engagements auxquels nous avions souscrit à l’international, bien au contraire. Conscient de réserves que cette nouvelle voie pourrait susciter, je rassure ici nos partenaires sur notre détermination à mener les travaux d’exploitation et d’exploration à l’aide des moyens technologiques modernes qui protègent l’environnement, les écosystèmes et l’équilibre écologique” a rassuré Félix Tshisekedi

les appels d'offres pour l'exploration et exploitation de 27 blocs pétroliers et gaziers en rdc3

En outre, le Président de la République a souligné la nécessité de faire profiter la main d’œuvre locale dans l’exploration de ces blocs pétroliers et gaziers jusqu’à la production du premier baril, ce qu’il appelle du “local contains”. Pour le Président de la République, cette manne pétrolière ne devrait seulement profiter aux investisseurs étrangers, mais aussi nationaux et à la population toute entière.

les appels d'offres pour l'exploration et exploitation de 27 blocs pétroliers et gaziers en rdc2

À son tour, le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, a pris le soin de rappeler que les estimations faites en rapport avec la production potentielle de 27 blocs pétroliers et 3 blocs gaziers pourraient arriver jusqu’à 22 milliards de barils de pétrole et 66 milliards de mètre cube de gaz naturel.

“(…) les études faites avec nos partenaires ont conduit à une estimation des ressources en hydrocarbures à hauteur de 22 milliards de barils sur l’ensemble du bassin sédimentaire et 66 milliards de mètre cube du gaz dans le lac Kivu, ce qui suscite l’intérêt de l’industrie pétrolière et gazière” a-t-il précisé.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.