874 détenus de la prison centrale de Kakwangura, à Butembo, dans le Nord-Kivu, se sont évadés mercredi 10 août 2022, à la suite de l’attaque menée par des hommes armés.

Selon des sources sur place, ces assaillants ont cassé le portail de l’enclos, les portes des cellules. Ce qui a favorisé ainsi l’évasion des détenus qui y étaient hébergés. 

L’armée qui est intervenue a lancé une opération de ratissage de la partie Nord-Est de la ville où se sont dirigés les assaillants dans leur fuite. 

L’opération s’est déroulée aux alentours de 2 heures 30 locales, lorsque les échanges de tirs ont été entendus autour de cette maison carcérale située dans la partie Nord-Ouest de la ville de Butembo.

Les assaillants ont fait évader 874 détenus. Selon la directrice de la prison, Brunelle N’Kasa, 50 détenus seulement se sont abstenus de s’évader.

L’armée attribue cette attaque aux miliciens Maï-Maï. Le porte-parole des opérations Sokola 1, capitaine Antony Mwalushayi, avance un bilan provisoire de deux policiers commis à la garde tués, un milicien neutralisé et son arme récupérée avec des munitions. 

Dans leur fuite, ces miliciens ont pillé des boutiques, rapportent des témoins. Ils ont pris la direction de la chefferie de Bashu sur l’axe Mutsanga-Mavono, à la limite Nord-Est de la ville. Entre-temps, les Fardc sont à leur poursuite.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.