Congo Brazza

« Chronologiquement les indépendances commencent le 3 août avec le Niger pour terminer au Gabon le 17 août 1960 »

Les ex-colonies françaises ou du moins les anciennes possessions françaises d’Afrique se sont affranchies presque toutes en 1960 et plus précisément au mois d’août de cette année-là. Que cela soit dans les possessions en Afrique centrale, communément dénommées AEF (Afrique Equatoriale Française) ou en Afrique de l’Ouest, AOF (Afrique occidentale Française), les mouvements d’autonomie et d’indépendance ont eu leur dénouement en 1960.

En AEF, le Tchad donne le ton le 11 août 1960 suivis de la République Centrafricaine, le 13 août 1960, la République du Congo (Brazzaville), le 15 août 1960 et le Gabon le 17 août 1960. En AOF, outre la Guinée qui accède à sa souveraineté nationale le 2 octobre 1958, le Sénégal, le 4 avril 1960, le Bénin (ex-Dahomey) le 1er juin 1960, le Mali, le 22 septembre 1960 et la Mauritanie, le 28 novembre 1960, les autres états de cette fédération ont accédé à leur indépendance au mois d’août 1960. Le Niger le 3 août, le Burkina Faso (ex-Haute-Volta), le 5 août et la Côte d’Ivoire, le 7 août.

Chronologiquement les indépendances de ces ex-possessions françaises au mois d’août 1960 commencent le 3 août avec le Niger, suivront le 5 août, le Burkina Faso, le 7 août, la Côte d’Ivoire, le 11 août, le Tchad, la République Centrafricaine, le 13 août, la République du Congo (Brazzaville), le 15 août et le Gabon le 17 août. A une cadence de deux jours d’un pays à l’autre. Hasard du calendrier ou obligation protocolaire ? Nous voyons là simplement une obligation du calendrier permettant au « ministre de tutelle des colonies » de se déplacer d’une entité à l’autre sans faire à plusieurs reprises les déplacements entre l’ancienne métropole et les colonies. Au regard de ces dates, tout commence à l’ouest africain (Niger) parcourant la Côte-Ouest pour terminer le voyage au Gabon le 17 août.

République du Congo:

Histoire et faits marquants

L’histoire du Congo remonte au royaume Kongo fondé par Nene MINILOUKENI.

En réalité les pygmées sont les premiers habitants du Congo. Le pays a ensuite été touché par la grande migration des Bantous, venus du nord en longeant la côte et les cours d’eau. Plusieurs royaumes dont on ne connait pas encore totalement bien les origines : le royaume Teke au nord dans les terres ; plusieurs Royaumes Kongo, sur la côte et dans le massif du Mayombe.

La colonisation européenne

En 1482, après les premières reconnaissances effectuées par des navigateurs portugais, l’explorateur Don Diego Cao atteint l’embouchure du Congo.

Diogo Cão arrivant au kongo
Diogo Cão arrivant au kongo

Les contacts avec le royaume du Kongo suscitent des tensions. La traite opéra une gigantesque ponction démographique et déstabilisa considérablement les entités politiques et les sociétés d’Afrique centrale en général.

C’est dans ce contexte de ruine économique et politique qu’intervinrent les grandes explorations africaines du XIXe siècle.

En 1875, Pierre Savorgnan de Brazza entreprend à son tour son premier voyage. Il atteint le Congo en 1879 en remontant le cours de l’Ogooué.

En 1880, il passe un traité de protectorat (au profit de la France) avec le souverain Teke, le roi Makoko. En 1880 Savorgnan de Brazza fonde le poste de Mfoa qui deviendra plus tard Brazzaville.

En 1883, le Lieutenant Cordier fonde à son tour Pointe-Noire.

En 1885, le Congo devient un des quatre états de l’Afrique Equatoriale Française, et Brazzaville la capitale de l’A.E.F.

En 1891, la colonie du Congo français est créée.

Commence alors une longue période coloniale : exploitation des ressources naturelles par des compagnies concessionnaires qui se livrent aux pires excès : réquisitions, pillage systématique des ressources, travail forcé, brutalités de toutes sortes.

Vers l’indépendance

Les conditions d’exploitation de la colonie expliquent que le nationalisme se soit très vite développé au Congo.

Grenard Matchouand André dit, André Matswa (Matsoua)
Grenard Matchouand André dit, André Matswa (Matsoua)

En 1926, André Matsoua fonda une amicale chargée de venir en aide aux anciens combattants qui avaient pris part aux cotes de l’armée française à la première guerre mondiale. Cette amicale se transforma rapidement en un mouvement de protestation et suscita un tel engouement que l’administration coloniale pris peur et fit incarcérer Matsoua. Ce dernier mourut en prison en 1942, dans des conditions restées obscures.

Le mouvement se transforma à l’ethnie d’origine. Le nationalisme congolais pris réellement corps après la deuxième guerre mondiale.

En 1945, les Congolais éliront le premier député congolais, Felix Tchikaya, à l’assemblée constituante à Paris. Celui-ci fonda en 1946 le Parti Progressiste Congolais (PPC), section congolaise du RDA (Rassemblement Démocratique Africain).

Tchikaya s’opposait à Jacques Opangault. L’un et l’autre furent pris de vitesse par l’abbé Fulbert Youlou, fondateur de l’UDDIA (Union Démocratique de Défense des Intérêts Africains) qui remporta avec éclat les élections municipales de 1956.

En 1958, le referendum sur la Communauté française obtint 99% de “OUI” au moyen-Congo. Le Congo devint une République autonome, avec Fulbert Youlou pour Premier Ministre.

En 1959, des troubles éclatent à Brazzaville et l’armée française intervient : Youlou est élu Président de la République.

Et le 15 août 1960, le Congo accède à l’indépendance.

CHRONOLOGIE DES GOUVERNEMENTS SUCCESSIFS

INDÉPENDANCE15 août 1960
PRÉSIDENTS DE LA RÉPUBLIQUEAbbé Fulbert Youlou (1960)
Alphonse Massamba-Debat (1963)
Marien Ngouabi (1969)
Yhombi Opango (1977)
Denis Sassou Nguesso (1979)
Pascal Lissouba (1992)
Denis Sassou Nguesso (1997
15 AOÛT 1960Proclamation de l’indépendance du Congo. L’abbé Fulbert Youlou est Président de la République du Congo-Brazzaville
2 MAI 1961Adoption de la Constitution
13/15 AOÛT 1963Journées révolutionnaires, “ Les Trois Glorieuses “.
Fulbert Youlou démissionne. Formation d’un Conseil national de la Révolution.
Alphonse Massamba-Debat est chef du gouvernement provisoire.
8 DÉCEMBRE 1963Adoption de la 2è Constitution
19 DÉCEMBRE 1963Alphonse Massamba-Debat est Président de la Republique
1ER JANVIER 1969Nomination de Marien Ngouabi à la tete de l’Etat
31 DÉCEMBRE 1969Adoption de la nouvelle Constitution qui ne prévoit pas
Assemblée Nationale. La Republique du Congo-Brazzaville devient Republique Populaire du Congo.
5 AVRIL 1977Le colonel Joachim Yhombi-Opango devient chef de l’Etat.
5 FÉVRIER 1979Le colonel Denis Sassou Nguesso est nommé chef de l’Etat
30 SEPTEMBRE 1990Instauration du multipartisme.
25 FÉVRIER/10 JUIN 1991Conférence Nationale Souveraine
15 MARS 1992Adoption par referendum de la nouvelle Constitution
16 AOÛT 1992Pascal Lissouba est élu President de la République.
28 MAI 1994Adoption du projet de loi sur la decentralisation des collectivités locales.
1ER SEPTEMBRE 1995Adoption d’un projet de loi libéralisant la creation de radios et televisions.
25 OCTOBRE 1997Denis Sassou Nguesso s’investit Président de la République
MAR S 2002Denis Sassou Nguesso est élu Président de la République.
AOÛT 2009Denis Sassou Nguesso est élu Président de la République
25 octobre 2015Adoption par référendum la nouvelle Constitution
20 MARS 2016Denis Sassou Nguesso est élu Président de la République (mandat de cinq ans).
21 MARS 2021Denis Sassou-Nguesso est élu pour un mandat de cinq ans
CHRONOLOGIE DES GOUVERNEMENTS SUCCESSIFS

CRA – OCTOBRE/NOVEMBRE 2010 – N°16 Partie 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.