Le colonel Abeli Mwangu Gérard, commandant PNC/ville de Bunia, a indiqué que le calme est revenu à Bunia après le soulèvement des détenus s de la prison centrale de Bunia le lundi 29 Août dans l’après-midi.

Le dispositif sécuritaire a été renforcé sur place pour prévenir des éventualités similaires. L’officier a appelé la population de Bunia à vaquer normalement à ses occupations après cet incident de parcours.

Ce soulèvement n’a pas causé de dégâts en vies humaines, mais les protestataires ont endommagé la petite porte d’entrée et les fenêtres de cette prison.

Pour rappel, des coups de balles ont été entendus lundi 29 Août aux environs de 16 heures locales à la prison centrale de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri.

Selon le directeur de ce lieu carcéral, le colonel Camille Zonzi, il s’agissait du mécontentement des détenus suite à une rumeur sur le remplacement de leur chef. C’est ainsi qu’ils ont décidé de faire entendre leur voix en montant au-dessus des toitures de cette maison pénitentiaire pour manifester leur colère. Ce qui a poussé les éléments de la police nationale congolaise commis à la sécurisation de cette prison à tirer en l’air pour les calmer.

” Il y avait un mandat d’extraction qui a été émis par l’auditorat au nom de leur chef. Nous avons donné l’accord pour qu’il parte répondre à cette invitation. Quand on l’a retenu pendant trente minutes, j’ai senti le soulèvement de cette population carcérale”, a précisé le colonel Camille Zonzi.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.