Deux groupes armés négatifs identifiés des se sont affrontées ce samedi 10 septembre dans la localité de Kivugha-Kavasinza, en chefferie de Baswagha en territoire de Lubero. Ces échanges de tirs ont opposé les combattants de la milice Nduma Défense of Congo NDC à ceux de l’Union des patriotes pour la libération du Congo, UPLC dans la matinée.

Au cours de ces affrontements, six personnes ont péri dont 5 côtés UPLC et un civil habitant de la localité de Mabambi. D’après l’ONGDH (Maman organisé pour le développement), basée dans la région, le civil tué a été contraint de transporter les miliciens Maï-Maï UPLC qui étaient chargés de renforcer les leur au village de Kivugha avant de tomber dans une embuscade tendue par les miliciens Maï-Maï NDC.

 Son coordonnateur Fabrice Rumia, exhorte le gouvernement congolais à traquer les groupes armés négatifs dans cette partie de Lubero qui ne cessent de semer terreur permanente contre la population civile de la chefferie de Baswagha. Il plaide pour la concrétisation du processus de démobilisation réinsertion sociale et solidaire, DDRC-S.

” Nous sollicitons aux responsables de l’armée loyaliste de traquer tous ces miliciens parce qu’ils sont en train de semer dans cette zone. Si rien ne se réalise pas, nous estimons que la population peut se prendre en charge. Au-delà de ne pas répondre aux attentes de la population, nous pensons qu’il y a complicité de la part des autorités.

Mais tout cela est la conséquence logique du retard dans le processus DDRC-S …”, regrette cet activiste des droits humains.

Signalons que plusieurs localités du groupement Baswagha sont sous contrôle des groupes armés négatifs. Pour même affirmer leur autorité dans ces bourgades, ces miliciens Maï-Maï ont déjà instauré des taxes illégales dans la région.

Nehemy Mbusa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.