Aéroport de N’djili : le passeport du député Léon Nembalemba saisi pour refus de payer le test Covid

Pour n’avoir pas payé 45 dollars américains de test Covid-19 à l’aéroport international de N’djili, à Kinshasa, le député national Léon Nembalemba a vu son passeport être saisi par les services de la Direction générale des migrations (DGM) commis à ce poste frontière.

L’élu de Kinshasa ne se voit pas prêt à payer ce montant exigé pour le test Covid à l’entrée, frais qu’il qualifie d’illégal. Pour lui, c’est ni plus ni moins une escroquerie.

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, on peut bien apercevoir des échanges visiblement tendus entre le député Léon Nembalemba et quelques agents de la DGM commis à l’aéroport international de N’djili.

« Au nom de quel principe pouvez-vous vous arroger le droit de confisquer le passeport d’un élu du peuple que je suis, sous prétexte de n’avoir pas payé les frais de test Covid ? Même la DGM aussi s’associe à cette escroquerie des autorités sanitaires ? Je ne payerai jamais ces frais illégaux, institués pour enrichir un groupe d’individus. Même si vous décidez de retenir mon passeport, je m’organiserai pour en obtenir un autre », s’est-il enflammé.

Au sein de l’opinion, les interrogations vont dans divers sens. Pour les uns, le député de Kinshasa devrait simplement obtempérer et payer les frais exigés afin de passer le test Covid. Ce qui permettrait aux services de s’assurer que la personne en provenance de l’étranger ne présente aucun risque de contamination.

« Il serait souhaitable que Léon Nembalemba soumette le problème à la plénière de l’Assemblée nationale afin que les élus examinent l’opportunité de supprimer le caractère payant du test Covid à l’entrée. C’est de cette manière qu’il peut espérer obtenir la suppression des frais liés au test Covid à l’entrée. Procéder autrement serait de l’incivisme, voire de la rébellion. Pour s’être comporté de cette manière, le député Nembalemba s’expose à la rigueur de la loi », a indiqué un cadre de la DGM qui a requis l’anonymat.

Il faut noter que l’Etat congolais a institué, depuis plusieurs mois, un test Covid obligatoire avant toute entrée au pays et toute sortie du territoire national. Un montant non remboursable de 45 $US est ainsi exigé à tout passager avant toute montée et toute descente de l’avion. Sans la preuve dudit test, il est difficile pour un passager de quitter ou de fouler le sol congolais.

Les preuves de ce test sont également exigées à tout passager qui désire se rendre en provinces.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Send this to a friend
Aller à la barre d’outils