Bilan de l’activité volcanique à Goma: 13 morts

Treize personnes ont perdu la vie à Goma le samedi 22 mai à la suite de l’activité volcanique. 9 de ces victimes sont décédées des suites des événements volcaniques y compris les déplacés accidentés pendant l’évacuation de la ville, et les 4 autres sont des détenus qui voulaient profiter de la catastrophe naturelle pour s’évader de la prison centrale de Goma (Munzenze).

Ce bilan résulte d’une réunion de crise qui a mis autour d’une même table dimanche 23 mai, le comité provincial de sécurité sous la direction du gouverneur militaire Ndima Kongba Constant, la Monusco et les humanitaires œuvrant au Nord-Kivu.

D’après le directeur scientifique de l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG), Kasereka Mahinda Célestin, l’alerte n’a pas été donnée plus tôt concernant le risque d’éruption volcanique parce que pendant longtemps, l’OVG a manqué l’Internet faute d’argent.

Du côté du gouvernement, une équipe s’est rendue dimanche sur place pour apporter les premières assistances aux populations dans le besoin. 

La dernière éruption du mont Nyiragongo, l’un des volcans les plus actifs d’Afrique, remontait à 2002. Elle avait fait 250 morts et 120.000 sans-abris à Goma. Ses coulées de lave sont parmi les plus rapides au monde.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Send this to a friend
Aller à la barre d’outils