Dossier Ceni : les députés AMK et alliés, G7 et MS se désolidarisent de Moïse Katumbi

À propos de l’affaire désignation de nouveaux animateurs de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), des députés nationaux des groupes parlementaires AMK et alliés, G7 et MS se sont désolidarisés, ce vendredi 15 octobre 2021, de leur leader Moïse Katumbi Chapwe qui a une position tranchée, naviguant à contre courant de l’option prise par l’Union sacrée de la Nation.

Ils affirment ne pas être des employés du chairman du TP Mazembe pour obéir à ses faits et gestes. Ces élus ont résolu de prendre leur indépendance afin de servir la nation “face à un homme qui se prend pour un patron vis-à-vis de ses employés, mettant au-dessus de tout ses propres intérêts contre ceux du peuple”.

Selon ces députés, Katumbi “use des méthodes de commerce en politique où il fusionne les partis politiques, rachète les hommes politiques pour les mettre à ses pieds en vue d’assouvir ses besoins tendant à occuper le sommet de l’Etat pour protéger ses intérêts personnels”.

Certains d’entre eux disent ne pas se reconnaitre dans la déclaration signée par les présidents de leurs groupes parlementaires conjointement avec le secrétaire de l’Ensemble pour la République. Ils refusent la prise en otage du pays par le tandem Utembi – Bukundoa “sous les ordres de Katumbi”.

Même écho du côté de ses ministres qui ne supportent plus l’ordre donné de torpiller l’action du gouvernement. Ils ont réalisé que cela est une manière de les pousser à ne pas marquer les points durant leur mandat. Ce qui pourra être très fatal pour la suite de leur carrière. Les députés des deux groupes parlementaires promettent de participer à la prochaine plénière, de même que ceux du FCC.

C-RA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

en_USEnglish
%d bloggers like this:
Send this to a friend
Skip to toolbar