Enregistrement des discussions des Confessions religieuses: trois questions de JC Katende à l’abbé Nshole

Jean-Claude Katende, coordonnateur de l’Association Africaine de Défense des droits de l’Homme (Asadho), a, dans son compte Twitter, vendredi 8 octobre 2021, adressé 3 questions à l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (Cenco), concernant le dossier relatif à l’enregistrement des discussions lors d’une plénière de la sous-composante Confessions religieuses de la société civile, à l’insu des chefs religieux.

Les 3 questions sont les suivantes :

  1. Enregistrer un entretien à l’insu de l’interlocuteur : N’est-ce pas de la fraude ?
  2. Quelle valeur accorde-t-il à un support obtenu par fraude ?
  3. Un support obtenu par fraude ne peut-il pas être trafiqué ?

Pour rappel, les 8 confessions religieuses impliquées dans le processus de désignation du président de la Ceni restent divisées au sujet de la candidature de Denis Kadima, portée par l’Église Kimbanguiste.

Si pour les 6 confessions religieuses conduites par le pasteur Dodo Kamba, Denis Kadima est la personne qu’il faut pour conduire la RDC aux prochaines élections, pour le duo Ecc – Cenco, il n’en est pas question.

Ce dernier continue de récuser cette candidature, arguant qu’elle a été accompagnée de tentatives de corruption, menaces et intimidations. Le catholique et le protestant ont même promis de remettre les preuves de leurs allégations au bureau de l’Assemblée nationale.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Send this to a friend
Aller à la barre d’outils