Entreprises publiques : les mauvais gestionnaires bientôt aux arrêts (Conseil des Ministres)

Le Président de la République Félix Tshisekedi a intimé l’ordre au Gouvernement de prendre des mesures conservatoires pour “mettre hors d’état de nuire” les gestionnaires impliqués dans la mégestion des entreprises publiques, sur base du rapport de l’Inspection Générale des Finances (IGF) réalisé depuis 3 mois sur les entreprises publiques.

Jules Alingete a découvert, en effet, des trésoreries privatisées, des avantages exorbitants et bien d’autres anomalies.

Félix Tshisekedi l’a dit au cours du huitième Conseil des ministres tenu ce vendredi 18 juin 2021.

Il faut rappeler que ledit rapport indexe des entreprises comme SONAS, SCTP, FPI, OGEFREM, FONER, INPP, REGIDESO, OCC…

D’ailleurs, dans un mémo, les présidents des conseils d’administration de ces entreprises, s’adressant au Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, dénonçaient la décision unilatérale de l’IGF suspendant les avantages accordés à de hauts mandataires publics. Ils sont donc pris à contre-pied par le même exécutif à qui ils ont manifesté leur indignation.

Chacun d’entre eux répondra devant la justice pour des crimes économiques commis en toute impunité depuis de nombreuses années.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils