Kimpese: les activités de la Cinat relancées grâce à Eugène Diomi Ndongala

Le Président du conseil d’administration de la Congolaise de développement rural (Coder), Eugène Diomi Ndongala, a procédé, mardi 9 novembre 2021, à Kimpese, province du Kongo Central, à la relance des activités de la Cimenterie nationale (Cinat), après dix ans d’interruption.

Il s’agit d’un partenariat entre la Coder et la Cinat que le pouvoir de Joseph Kabila avait rompu en 2011, estimant qu’Eugène Diomi Ndongala financerait le candidat de l’Opposition à la présidentielle de 2011, Étienne Tshisekedi. Pourtant, cette collaboration était encore dans sa phase d’investissement, sans que le leader de la Démocratie Chrétienne (DC) n’en tire un seul bénéficie. Par conséquent, plusieurs matériels techniques et autres biens immobiliers ont été perdus. Cet ancien régime a préféré créer des cimenteries parallèles, au détriment de celle de l’État congolais, plongeant ainsi des milliers de travailleurs dans le chômage.

Aujourd’hui, avec l’arrivée de Félix Tshisekedi, un avenant a été signé entre la Coder et la Cinat. Ce, après des études de faisabilité faites pendant plusieurs mois par des fabricants internationaux, au terme desquelles les résultats ont été positifs. D’où, la relance effective des activités.

Les travaux ayant donc repris, Diomi Ndongala a immédiatement payé une prime à 300 travailleurs actifs et 120 autres qui embrassent bientôt la retraite. Il a remercié le chef de l’État Félix Tshisekedi grâce à qui les activités viennent d’être relancées à la Cimenterie nationale.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Send this to a friend
Aller à la barre d’outils