Les mouvements citoyens accordent un ultimatum de 3 jours au gouvernement de supprimer RAM

Les mouvements citoyens Lutte pour le changement (Lucha), Filimbi et les Consommateurs lésés, accordent au gouvernement Sama Lukonde un ultimatum de trois jours pour supprimer le Registre des appareils mobiles (RAM).

D’après ces mouvements qui ont tenu un point de presse ce lundi 18 octobre, ces prélèvements qui ont généré plusieurs millions de dollars américains, ne sont repris ni parmi les taxes de l’ARPTC qui en a la gestion, ni incluses dans la Loi des Finances rectificative 2020, ni dans la Loi des Finances 2021, encore moins dans celle de 2022.

“Il s’agit de la plus vaste escroquerie d’État”, a déclaré Joël Lamika du Mouvement des Consommateurs lésés.
” Le gouvernement devrait d’abord penser à améliorer le pouvoir d’achat de la population avant d’instaurer une taxe supplémentaire”, a-t-il ajouté.

Outre l’ultimatum, ces mouvements citoyens demandent également aux organes de contrôle des fonds publics (administratif, parlementaire et juridictionnel) d’enquêter sur la traçabilité des fonds générés jusqu’à ce jour par cette opération, mais aussi d’identifier tous les bénéficiaires, et de récupérer les fonds perçus afin de procéder au remboursement des victimes.

Ces mouvements citoyens menacent d’amorcer des manifestations au cas où le gouvernement ne répondait pas favorablement à ces revendications endéans 72h.

Lors du dernier conseil des ministres, le gouvernement a soutenu avoir “bien capté le message de la population” au travers de la question orale avec débat adressée au ministre des PTNTIC par les députés “et il s’attèle à donner des réponses appropriées”.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Send this to a friend
Aller à la barre d’outils