L’ouvrage « Je dénonce et je dis non aux violences sexuelles » porté sur les fonds baptismaux

A l’occasion du vernissage de l’ouvrage intitulé « Je dénonce et je dis non aux violences sexuelles », la Conseillère Spéciale du Chef de l’Etat Chantal Yelu Mulop, a exposé sur « le viol et attentat à la pudeur ».
Elle a souligné que ce sujet est souvent considéré comme tabou, car ces actes sont posés par une « autorité » ou encore des hommes en uniforme, professeurs, parents, voisins…

Elle a rappelé que le viol est un rapport sexuel fait par force, par surprise, par menace… Actuellement, a-t-elle constaté, il y a de plus en plus des cas de viol entre mineurs. « Ces actes doivent être condamnés et éduqués ».
L’attentat à la pudeur, pour Chantal Yelu Mulop, concerne plus les mineurs sous plusieurs formes, comme le harcèlement.

Juste après Chantal Yelu Mulop, s’en suivie l’allocution de Madame la représentante de l’ONU/Femme en RDC, sur le « Harcèlement sexuel et trafic sexuel.

Bien avant cela, la major Mimi Bitela, commandante de l’unité spéciale de la Police Nationale de Lutte contre les violences sexuelles, fondée en 2013, a réchauffé la salle en expliquant comment dénoncer tous les cas de violences, où les dénoncer et chez qui les dénoncer.

Elle a expliqué que le rôle de cette unité est d’abord la prévention par la sensibilisation et l’information avant que le mal ne soit fait. Ensuite, la répression qui débute par la recherche de la personne suspectée d’avoir commis la faute en vue de l’arrêter et la mettre à la disposition de la justice.

Un jeu de questions et réponses, suivi de la remise symbolique de l’ouvrage au comité des élèves, comité des enseignants et au promoteur des écoles Révérend Kim, a mis fin à cette cérémonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *