ACTUALITEPOLITIQUE

Martyrs de l’indépendance : Une leçon oubliée

La République Démocratique du Congo a commémoré ce 04 janvier, le 61e anniversaire des Congolais qui avaient versé leur sang pour arracher la liberté, l’indépendance. Ce, après autant de décennies sous le joug du colonisateur belge. Ils étaient nombreux et la majorité demeure anonyme.

L’accession de Rdc à la souveraineté tant nationale qu’internationale est la résultante de leur sacrifice sublime et suprême. Leur refus de vivre courbés et esclaves a été le déclic de tout une mutation profonde qui marquera le monde et qui sera célébré à travers les temps et les âges. Ce jour-là, la détermination a été au rendez-vous. Les habitants de Kinshasa, du moins ceux qui s’étaient mobilisés comme un seul homme pour dire non à l’esclavagisme, avaient bravé la peur.

La conscience avait ce jour-là pénétré la masse qui était devenue plus forte qu’une bombe atomique. Leur action était donc déterminante pour la survie de toute une nation. Mais qui connait réellement leur nombre et leurs noms?

A cette question, les différents Gouvernements qui se sont succédé ont failli à ce devoir de mémoire. Tous se sont contentés de faire un semblant de commémoration, surtout en ce jour du 04 janvier. Il n’y a pas de mémorial pour les martyrs de l’indépendance. Pourtant !
Aucun Président ne s’est donné de la peine pour immortaliser ces héros nombreux et anonymes.

Encore des martyrs
Aujourd’hui encore, des gens continuent à verser leur sang sur leur propre sol, tués et égorgés par leurs frères en complicité avec l’ennemi du Congo. Chaque jour qui passe, Beni et ses environs enregistrent des morts, et la nébuleuse Communauté internationale reste aphone.

Oui, elle donne sa langue au chat. Parce que sans le savoir, elle y est pour beaucoup. C’est grâce aux massacres dans l’est de la Rdc que beaucoup de Nations survivent. Certains d’entre les pays voisins sont devenus premiers producteurs de l’or alors que leur sol n’en regorge. La convoitise des richesses du Congo est à la base de ces morts. Tous lorgnent les nombreux minerais qui qui remplissent le pays.

Où est passé l’esprit collectif des martyrs de l’indépendance dans nos dirigeants pour endiguer l’extermination programmée des Congolais ? Certes, actuellement il y a conjugaison des efforts dans le chef du nouveau Président de la République, mais il faut dénoncer et poursuivre en justice tous ces Congolais complices qui orchestrent et continuent à martyriser les âmes innocentes. Oui, sans cela, le sang ne cessera de couler.

Il faut aussi un mémorial pour ces braves qui ont donné leur vie pour que le pays soit indépendant. Leur exemple digne d’éloge ne peut être une leçon oubliée.

Edo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer