Massacres à l’Est: la CENCO prête à collaborer avec la commission parlementaire

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) se dit prête et disposée à collaborer avec la commission spéciale mise sur pied par l’Assemblée nationale sur les tueries dans l’Est de la République démocratique du Congo. Ils l’ont fait savoir ce jeudi 8 avril au cours d’une conférence de presse animée par l’abbé Donatien Nshole.

Une commission d’enquête spéciale sur les massacres et tueries au Nord-Kivu et en Ituri est en gestation au niveau de l’Assemblée nationale. Elle aura, en vertu de l’article 48 du règlement intérieur de la chambre basse du Parlement, les pleins pouvoirs d’enquêter sur toutes les institutions du pays, y compris au sein de l’armée.

« La CENCO est prête à collaborer avec le parlement. L’avantage de la mission des évêques est qu’ils ont parlé avec toutes les couches des victimes, des rescapés, des officiers, des officiels, des hommes d’affaire, des représentants des communautés », a soutenu l’abbé Nshole.

En outre, les évêques demandent au ministre de la Défense nationale et à l’Etat-major des FARDC de déplacer les militaires ayant évolué dans les différentes rebellions ou groupes armés à l’Est du pays, et mettre à l’écart de la chaîne de commandement et de la logistique ceux qui seraient réputés agents-relais des armées étrangères.

Érick Ks

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils