Procès Delphin Kahimbi: son épouse et sa belle-mère acquittées, plusieurs civils libérés

Des civils arrêtés après la mort “suspecte” du général-major Delphin Kahimbi, ont été tous libérés lundi 7 juin 2021 par la justice militaire, faute de preuves de leur implication dans cette affaire. L’épouse de l’illustre disparu ainsi que sa belle-mère ont été acquittées, alors que le ministère public avait requis 20 ans de prison contre elles. Ces dernières ont quitté, ce lundi 7 juin, la prison centrale de Makala.

La Fondation Bill Clinton pour la Paix (FBCP) que dirige Emmanuel Adu Cole qui a livré cette information, salue cette décision et précise qu’il s’agit d’un verdict prononcé par le Tribunal de la Grande de Kinshasa – Gombe, siégeant en chambre foraine sur ce dossier à la prison centrale de Makala.

Il faut noter qu’après la mort de Delphin Kahimbi le 28 février 2021, sa famille biologique ne cesse de réclamer que justice soit faite, et que les circonstances qui entourent cette mort soient élucidées.

Deux jours avant sa disparition, soit le 20 février 2021, l’officier supérieur de l’armée avait été suspendu de ses fonctions et interpellé par la Direction général de migration (DGM), alors qu’il s’apprêtait à s’envoler pour l’Afrique du Sud.

Delphin Kahimbi, occupait la fonction de chef d’Etat-major adjoint des FARDC en charge de renseignements militaires. Ce, pendant six ans. Mais bien avant, il était commandant second en charge des opérations Kimia 2 au Sud-Kivu et commandant second en charge des opérations et renseignements de la 34e région militaire au Nord-Kivu. L’homme était présenté comme un proche de l’ancien président Joseph Kabila.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Send this to a friend
Aller à la barre d’outils