RAM: “des individus ne peuvent pas ramasser et s’approprier en toute opacité 266 millions $” (Diomi Ndongala)

Le président de la Démocratie Chrétienne, Eugène Diomi Ndongala n’est pas resté insensible à la question du RAM, une taxe imposée par le ministre des PTNTIC Augustin Kibassa Maliba, qui défraie la chronique en République démocratique du Congo.

Eugène Diomi Ndongala est monté au créneau ce jeudi 7 octobre 2021, à travers son compte twitter, pour appeler l’Assemblée nationale à “plus de responsabilité” sur cette question. Car, d’après l’ODEP, 40% des recettes revenant à l’État congolais ne sont pas retracés dans le budget 2021 et 2022.

« Nous appelons l’Assemblée nationale à plus de responsabilité. 40% des recettes du RAM auraient dû revenir à l’Etat mais ne sont pas retracés dans le projet de budget 2021 et 2022. Même l’ARPTC ne donne aucune donnée ni statistique. Des individus ne peuvent pas ramasser et s’approprier en toute opacité 266 millions $ (ou plus)…», dit le leader de la DC.

Dans un tableau des statistiques publié par l’ODEP à travers son compte Twitter, dans les actes généraux, la taxe RAM n’est pas reprise parmi les taxes de l’Apec qui sont incluses dans la loi des finances rectificative 2020, la loi des finances 2021 et la loi de finances 2022.

« Que faites-vous de la lutte du Chef de l’Etat contre les détournements et la corruption ? Déjà, le budget de l’Etat est extrêmement bas pour un pays si vaste et peuplé comme la RDC qui ne peut pas se permettre de perdre des ressources additionnelles au vu et au su de tout le monde…on ne devrait pas jouer ainsi avec les sous soutirés des porte-monnaies des Congolais», a-t-il renchéri.

L’Assemblée nationale devra faire diligence pour programmer la plénière avortée deux fois, consacrée aux réponses du ministre Kibassa sur le fameux RAM, après les préoccupations émises par les députés nationaux.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Send this to a friend
Aller à la barre d’outils