RDC – FMI: les détails du programme conclu entre les deux parties

Le 15 juillet 2021, le conseil d’administration du Fonds Monétaire International (FMI) a approuvé la conclusion d’un programme économique avec la République démocratique du Congo.

Lundi 19 juillet courant, le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a reçu en audience le représentant résident du Fonds Monétaire International en République démocratique du Congo, venu lui annoncer officiellement la conclusion de ce programme économique formel.

Après l’entretien, les deux personnalités se sont présentées devant la presse, opportunité pour Nicolas Kazadi de donner plus de détails sur ce programme économique formel.

De prime à bord, le ministre des Finances a précisé qu’il s’agit d’un programme triennal au titre de la Facilité de Crédit (FEC) du FMI, conclu avec le Congo – Kinshasa, depuis celui interrompu en 2021.

“Il constitue le couronnement des efforts déployés par le gouvernement de l’Union sacrée de la Nation investi au mois de mai 2021, sous le leadership du président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo”, a déclaré Nicolas Kazadi.

Au titre de ce programme triennal allant de 2021 à 2024, la RDC devra bénéficier d’une enveloppe globale de 1,52 milliards USD dont le premier décaissement immédiat de 216,9 millions USD intervient à la suite de l’approbation du Conseil d’administration du FMI.

Ensuite, a renchéri le ministre des Finances, il y aura un décaissement tous les 6 mois, soit deux décaissements par an. Chaque décaissement, par contre, sera conditionné à la réalisation d’un certain nombre de critères.

“Ces ressources étant un appui à la balance des paiements, contribueront à l’augmentation du niveau des réserves internationales, en vue de réduire la vulnérabilité extérieure et renforcer les acquis de la stabilité macroéconomique”, a martelé le ministre des Finances.

Poursuivant son intervention, le ministre des Finances a insisté sur le fait qu’il s’agit d’un programme de la RDC et non du FMI.

“Le programme va nous ouvrir la voie aux règlements de tous nos problèmes. Le programme conclu n’est pas le programme du FMI mais notre programme que nous voulons faire valider auprès du FMI. C’est notre programme à nous, nous en avons fixé des objectifs depuis plus de 2 ans”, a affirmé Nicolas Kazadi.

Dans le cadre de ce programme économique formel, la RDC se doit d’atteindre 3 milliards de dollars américains des réserves de change d’ici 2024.

Il sied de signaler, en outre, que ce programme qui s’est inscrit dans les priorités du gouvernement, vise à maintenir la stabilité macroéconomique et à placer la RDC sur la voie d’une croissance économique durable et inclusive, centrée sur l’amélioration du capital physique et humain, et sur une gouvernance solide.

En effet, les réformes à moyen terme attendues du gouvernement porteront principalement sur :

– L’accroissement de la mobilisation des recettes intérieures ;

  • La promotion des investissements notamment par le secteur privé pour favoriser une croissance durable et créatrice d’emplois ;
  • L’amélioration de la gouvernance et le renforcement du cadre de la politique monétaire.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils