RDC/Forum sur la protection de l’enfant : Gouvernement et les enfants parlementaires préoccupés par les violations graves des droits humains

Puela forum sur la protection de lenfant

Clôture ce samedi 19 août des travaux du forum sur la protection de l’enfant entre les enfants parlementaires de la république démocratique du Congo et le ministère des droits humains à Kinshasa.

puela entouré des enfants
Monsieur Fabrice Puela lors du Forum sur la protection de l’enfant – @Cretroactuel

Ces assises qui ont été ouverts jeudi 18 août aux cabinets du ministère des droits humains, réunissant les enfants venus de 12 provinces du pays portent sur la problématique de la vulgarisation des lois congolaises portant protection de l’enfant, la situation de détention des enfants en conflit avec les textes légaux ainsi que la mise en application des lois dans différentes communautés

Pendant les trois jours d’échanges, ces enfants ont appelé le gouvernement, enfants et autres partenaires à vulgariser la loi sur la protection de l’enfant. »

Aujourd’hui nous sommes venus au niveau du ministère des droits humains présentés les questions qui viennent dans les prérogatives du ministère des droits humains pour qu’ils puissent prendre des grandes décisions à ce qui concerne les droits des enfants…

Nous avons tous présenté au ministère d’autres propositions que le ministre avec son équipe peut mettre en pratique pour trouver solution à tout ce qu’on a posé comme problème. Nous remercions le ministre d’avoir accepté écouter les enfants de la république démocratique du Congo », a déclaré Banga Kambale Reagen après les échanges avec le ministère.

Une satisfaction pour le ministre congolais des droits humains. Monsieur Fabrice Puela a réitéré son soutien et implication dans les activités de lutte contre les violations des droits humains, à particulier les droits de l’enfant.

Depuis 2015, le gouvernement congolais a promis d’assurer à l’enfant congolais tous ses droits contenus dans la convention relative aux droits de l’enfant des 26 provinces. Ses différentes rencontres s’inscrivent dans le cadre de porter haut la voix de l’enfant congolais qui ne cesse de subir les actes de violation graves de ces droits

Nehemy Mbusa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :