ACTUALITEPOLITIQUE

Rdc: La marche de soutien aux FARDC a vécu à Kinshasa

Plusieurs congolais regroupés au sein du « Collectif Allez-y les FARDC », ont participé, samedi 22 février à Kinshasa, à une marche pacifique.

Le but était d’encourager non seulement les forces loyalistes s’évertuent à traquer de nombreux groupes armés semant la terreur dans cette partie du pays, mais également d’inviter le Gouvernement à améliorer les conditions de vie des militaires et de leurs familles.

Ladite marche a commencé au niveau de l’échangeur de Limete pour chuter à l’espace Triomphal, non loin du Stade des Martyrs de la Pentecôte. Cette marche a connu un bon succès, dans la mesure où les jeunes de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) y ont également participé.

Devant la presse, le  Collectif "Allez-y les FARDC" a recommandé au Gouvernement d'améliorer les conditions de vie des militaires et leurs familles ; de prendre en charge les blessés de guerre et d'immortaliser les militaires tombés sur-le-champ de bataille. Dans cet ordre d’idées, cette organisation appelle l’opinion nationale à soutenir son armée et à ne jamais l'attribuer à un régime ou à un individu.

« Nous demandons aux Congolais d’honorer leur armée, de coopérer avec elle et de la soutenir dans la réalisation de sa mission. En effet, il est difficile à une armée de gagner une guerre sans le soutien de son peuple », a précisé le Président du Collectif, Dieu-Merci Bamba.

Pour sa part, Meka Lumbula, chargé de communication du Collectif n’a pas caché sa satisfaction face à la nécessité de laisser l’armée apolitique. « Nous sommes venus soutenir notre armée qui est apolitique.

En dialoguant avec la population, cette dernière nous dit que cette armée est aux commandes d’un individu. Pour cela, nous allons aller jusqu’au bout pour soutenir nos vaillants soldats déterminés à neutraliser toute force négative installée dans l’Est du pays ».

Le Secrétaire exécutif de la Ligue des jeunes de l’UDPS, Ted Beleshayi, s’est dit satisfait de la réussite totale de cette marche, laquelle s’est déroulée sans incident grâce à l’encadrement des éléments de la police.

« Nous marchons afin de soutenir nos FARDC qui combattent pour l’intégrité et la protection de notre pays, mais aussi pour notre sécurité. C’est ainsi que nous les femmes, nous sommes aussi présentes. Donc, nous voulons voir une armée pour l’État et non pour l’individu », explique une femme participant à cette marche.

Debalé Yango

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer