RDC: le pollueur de la rivière Tshikapa exploitera le diamant de la Miba

Alrosa, une société russe de diamant, a annoncé, jeudi 9 septembre 2021, la conclusion d’un protocole d’accord avec la Société minière de Bakwanga (MIBA) de la République démocratique du Congo.

Ce partenariat vise à accroitre la coopération commerciale, technologique, scientifique et technique entre les deux parties.

Le protocole d’accord, indique-t-on, permettra à Alrosa de participer à l’exploration et à la production de diamant en RDC, dans le respect des « normes d’approvisionnement responsable » en la matière.

Selon l’homme d’affaires Kacy Grine, conseiller du gouvernement congolais sur ce dossier, « le partenariat stratégique entre Alrosa et MIBA créera une valeur importante pour l’industrie minière congolaise, son économie et sa population. Ce partenariat renforcera également les relations entre la Russie et la RDC et ouvrira la voie à une coopération plus poussée entre les deux pays ».

L’annonce de la signature de ce protocole d’accord intervient pendant que la RDC a évoqué la piste d’une demande d’indemnisation conformément au principe du « pollueur-payeur » pour la pollution de ses rivières provoquée par les activités minières en amont du bassin versant de la rivière Tshikapa dans la partie angolaise.

Parmi les sociétés angolaises concernées, l’opérateur de la mine Catoca, dont Alrosa contrôle 41% des parts.

Ce partenariat, espèrent des Congolais, n’occultera pas l’indemnisation de cette firme à la République démocratique du Congo victime de la pollution de la rivière Tshikapa qui a eu des conséquences aussi dans la province du Kasaï que celle du Grand Bandundu, causant des maladies et décès.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Send this to a friend
Aller à la barre d’outils