Traque ADF : deux femmes ADF de nationalité étrangère et deux collaborateurs tombent dans le filet de l’armée à Beni.

djihadiste

Les forces armées de la RDC, des FARDC et de l’UPDF ont pu mettre la main sur deux femmes terroristes des forces démocratiques alliées des ADF dans la région de Beni.
Ce joli filet a été annoncé ce mercredi 30 novembre à la presse par le porte-parole des opérations Sokola1 au Grand-Nord. Le capitaine Anthony Mwalushayi rapporte que ces deux combattants de l’ADF sont originaires du Burundi et du Kenya.


Dans une dépêche de l’armée parcourue par cretroactuel.com, l’armée annonça en même temps, l’arrestation de deux collaborateurs de ce mouvement insurrectionnel dans le même secteur de la commune rurale de Bulongo. Ces derniers étaient en possession d’un lot important des munitions de guerre du type PKM et AK-47.

Les opérations ont rendu possible la neutralisation de nombreux jihadistes et la libération des otages civils. Sur place, l’armée FARDC-UPDF, a présenté à la presse deux collaborateurs des ADF/MTM arrêtés dans commune Urbano-Rurale de Bulongo avec deux lots importants des munitions des guerres du type AK-47 et PKM. Au-delà de ces deux traîtres arrêté, la coalition FARDC-UPDF a présenté deux terroristes arrêtés dont une Burundaise et une Kényane » peuvent-on lire dans ce document de l’armée dans la région de Beni.
Rappelons que la semaine passée, les deux armées ont procédé à d’intenses bombardements sur plusieurs positions de l’ADF dans la vallée de Mwalika. Au cours de ces opérations de traque, plus d’une quarantaine de civils ont été libérés ainsi que des terroristes neutralisés.

Néhémie Mbusa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :