Mort d’Olivier Mpunga : les présumés auteurs de sa mort jugés en flagrance devant la Cour militaire

Le procès en flagrance des auteurs présumés de la mort d’Olivier Mpunga a débuté ce lundi 20 décembre devant Cour militaire. Sur le ban des accusés, le commissaire supérieur principal M. Mopepe, chef de département des opérations à la Direction générale des renseignements et services spéciaux (DGRSP), et d’autres policiers accusés d’avoir participé à la mort d’Olivier Mpunga la nuit de jeudi 16 à vendredi 17 décembre 2021.

La victime, la trentaine révolue, a été retrouvée morte dans les locaux de la Police à Kinshasa, après avoir été arrêtée pour une affaire de voiture volée, selon des vidéos partagées dans les réseaux sociaux. Il a été torturé par des éléments de la police avant de rendre l’âme. Les vidéos de la scène de cette bavure ont affolé la toile, et les voix se lèvent pour condamner cette énième bavure policière.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Send this to a friend
Aller à la barre d’outils