Assemblée nationale : une autre proposition de loi séparatiste contre Moïse Katumbi en gestation

Après l’échec de la loi dite “Tshiani” qui limitait l’accès à une catégorie de Congolais à certains postes de responsabilité en République démocratique du Congo, dont la présidence de la République, une nouvelle proposition de loi sur les critères conduisant à postuler à la magistrature suprême, œuvre d’une structure citoyenne, est en gestation.

Cette proposition de loi interdit aux partis et/ou regroupements politiques ayant moins de 10 ans d’existence de proposer un candidat président de la République.
Elle sera bientôt endossée par un député national qui la déposera au bureau de Mboso pour un débat en plénière.

Des leaders politiques dont les partis ont moins de 10 ans d’existence doivent veiller barrer la route à cette proposition de loi séparatiste. Car, l’objectif de tout parti politique, quel que soit l’âge, c’est de prendre le pouvoir et le conserver le plus longtemps possible.

Moïse Katumbi est la principale cible de cette manœuvre, surtout qu’ “Ensemble pour la République” n’a qu’à peine deux ans de vie.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Send this to a friend
Aller à la barre d’outils