Budget 2022: plaidoirie pour l’amélioration de l’enveloppe allouée à l’armée, la police, l’Anr, la Dgm et la Demiap

Le président de la commission Défense et Sécurité de l’Assemblée nationale, Bertin Mubonzi, a échangé mardi 23 novembre, avec les responsables de l’armée, la police, l’Anr, la Dgm, la Demiap… bref, tous les services de sécurité.

L’objectif est d’accueillir leurs avis et considérations pour retoucher la part qui leur revient dans le budget 2022 débattu à la Chambre basse.

“Il est temps que notre Armée ait les moyens qu’il faut”. Cela lui permettra de travailler correctement et juguler l’insécurité dans les provinces sous état de siège”, a dit le député Bertin Mubonzi.

On se rappellera que plusieurs autres députés nationaux, dont le premier vice-président Jean-Marc Kabund, ont également plaidé pour la majoration du montant réservé à ce secteur hyper stratégique, surtout en cette période de l’état de siège dans une partie de l’Est du pays où règne l’insécurité depuis des années.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Send this to a friend
Aller à la barre d’outils