Kinshasa : un pasteur escroque une pauvre vendeuse de tomates en lui soutirant 735 $US

Son nom c’est Baraka Mugusho. Il s’est autoproclamé pasteur, prophète et visionnaire de l’Eglise Parlement Céleste, située dans la commune de Limete, ville de Kinshasa, en République démocratique du Congo.

Il s’est rendu célèbre pour avoir défié publiquement le catcheur Edingwe Moto Na Ngenge à qui il demandait un affrontement en direct de la télévision pour démontrer la puissance de Dieu face au diable.

En octobre 2018, il s’est fait coffrer à Brazzaville pour une affaire d’escroquerie. Il y a une année, il a frappé un journaliste en pleine émission parce que ce dernier soutenait que le pasteur Moïse Mbiye était coupable de viol.

Aujourd’hui, il a escroqué une pauvre dame, vendeuse des tomates, venue chercher l’aide de Dieu, grâce aux prières, pour retrouver ses deux motos perdues.

Cette dame a dû payer 10$ pour rencontrer l’homme de Dieu à l’Eglise Parlement Céleste. Dans sa vision prophétique, Baraka a senti que la victime avait de l’argent dans son sac à main laissé au service de protocole avant d’accéder à son bureau.

“Dieu me dit que tu as l’argent dans ton sac. Donne-le moi, je vais prier pour ça”, lui dit-il, selon la pauvre qui raconte les faits dans une vidéo qui a fait le tour du net.

La dame lui répond que c’est l’argent gagné grâce à une tontine organisée au marché, et qu’elle en a besoin pour sa survie. Le pasteur qui minimise l’enveloppe, rétorque que c’est juste pour prier, et qu’il n’en a rien à foutre. ” Crois-tu que je peux fermer cette Église et fuir à cause de cet argent ?”, lui a-t-il posé la question.

Et la dame lui a remis 735 $US avant de partir. Depuis, elle revient chercher son argent, en vain. Le service de protocole lui empêche de rencontrer “pasta”. On lui dit que cet argent était une offrande, et a servi à payer le loyer du temple.

Elle a dû chercher l’évêque général des Églises de réveil du Congo, Dodo Kamba, ainsi que le pasteur Pascal Mukuna, pour trouver une solution à ce problème, sans succès.

Ne sachant que faire, cette femme mariée, mère de trois enfants, frôlant la quarantaine, se retourne auprès de toutes les personnes de bonne volonté pour l’aider à récupérer son argent gagné à la sueur de son front.

C-RA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :
Send this to a friend
Aller à la barre d’outils